Athlètes

Sarah BENCHALI revient sur sa carrière aux Comanches

Sarah BENCHALI revient sur sa carrière aux Comanches

Le 6 octobre 2019, le club des Comanches est devenu pour la 12e fois de son histoire, championne de France de division 1 féminine. Au cours de ces deux matchs, Sarah BENCHALI a lancé 9 manches sur les 14 possibles, a affronté 33 frappeurs, et a concédé 4 hits. Cette performance individuelle s’est pleinement inscrite dans la performance collective de l’équipe. Elle a permis aussi à Sarah de décrocher deux titres individuels à savoir celui de meilleure lanceuse du championnat de France, et de meilleure performance sur la finale 2019.

Après une saison riche sportivement, que cela soit avec l’équipe de France ou le club des Comanches, Sarah a décidé de prendre sa retraite en tant que sportive de haut niveau pour se tourner vers de nouveaux projets.

C’est avec une grande humilité et respect que le club souhaite aujourd’hui mettre à l’honneur cette sportive qui a tant apporté sportivement et humainement à l’histoire des Comanches.

Bonjour Sarah,

L’année 2019 a été remplie d’émotions pour toi, où tu as pu vivre un tournoi de qualification olympique, un titre de championne de France et un titre de challenge de France. En octobre, tu décides de prendre ta retraite sportive après de nombreuses années à haut niveau. Quel a été ton sentiment ? Comment cette décision est-elle venue ?

Cette décision a été l’une des plus difficiles à prendre de ma carrière. C’est un bout de ma vie, de mon quotidien qui se stoppait, j’ai été très affectée au niveau émotionnel. Mais je souhaite être honnête, et avouer que depuis des années l’envie n’était plus au rendez-vous. Je ne voulais pas lâcher mon équipe, que ce soit en équipe de France ou chez les Comanches,  alors chaque année, je recommençais comme la précédente, une saison, deux saisons… il faut savoir que le quotidien du sport de haut niveau c’est de pouvoir concilier de longues semaines de travail avec les entraînements. Avec la maturité en fin de carrière, le constat est simple, je ne joue plus pour moi mais pour mon équipe et mes coachs. Cependant ce processus n’est pas si simple, où entre le savoir, le comprendre et passer à l’action, il s’est écoulé plusieurs années. C’était une décision difficile, un deuil à accepter d’un changement de vie, et l’après n’est pas simple, encore aujourd’hui ! Mais je ne regrette rien, j’avais besoin de me tourner vers de nouveaux projets, d’aller vers de nouveaux défis.

Tu as joué quelques années dans l’équipe féminine de division 1 des Comanches. Que retiens-tu de cette expérience sportive ? Quel est ton plus beau souvenir sportif avec le club ?

Je suis venue dans cette équipe dans un premier temps pour avoir du coaching, c’était chose faite, je cherchais un entraîneur capable de me faire avancer, de m’amener vers mes objectifs. Puis, j’ai découvert des coéquipières qui avaient la même rigueur, la même hargne et le même état d’esprit que moi.  Dans ce club, grâce aux différents coachs et mes coéquipières, j’ai vu mes valeurs et mes émotions évoluer considérablement : partage, confiance, rigueur, perfectionnisme, discipline, respect, humilité, solidarité, humanité, amitié, humour… et j’en passe. Outre la gagne, c’est cette richesse humaine que je retiendrais.

Mon plus beau souvenir sportif est en 2015, où nous gagnons une finale extrêmement serrée, face à une belle équipe espagnole. C’était un match tellement difficile mentalement, mais le dénouement où nous gagnons le ticket pour la plus belle des coupes d’Europe,  ça reste un très beau souvenir.

Et ton plus beau souvenir extra-sportif avec le club ?

Je ne sais pas si on peut en parler [rire] C’est clairement les soirées de coupe d’Europe, ces moments de partage entre coéquipières, entre différentes équipes, c’était le moment de décompresser d’une semaine qui demande tant !

La politique du club a toujours été d’être au service des athlètes, en les plaçant au cœur de leur projet. En quoi le club a-t-il permis de réaliser tes projets ? Et lesquels ?

Mon projet personnel chaque année, c’était de rendre possible le fait de jouer une saison de plus aux Comanches, d’évoluer au plus haut niveau. Ca n’a jamais été simple, car j’habitais à des centaines de kilomètre de Saint-Raphaël, mais le club a su par moment m’accompagner pour me permettre la faisabilité de ce projet.

Outre ce projet personnel et d’une importance capital dans mon parcours de sportive de haut niveau, il m’a permis de m’identifier à un groupe, à une façon de penser et ce club est devenu une grande famille.

Un dernier mot pour la fin ?

Ce club, je l’ai aimé et détesté ! Je pars avec des regrets  forcement, sinon ça ne serait pas drôle et ca ne serait surtout pas moi ! [rire]

 Mais je pars surtout avec d’énormes souvenirs et clairement une marque au fer rouge de la part des Comanches !  Ce club et tout ce qu’il représente à clairement aidé à façonner quelques facettes de ma personnalité. Alors tout simplement merci pour cette aventure sportive et surtout cette aventure humaine. Merci pour toutes ces rencontres et ces merveilleuses  amitiés. Merci d’avoir contribuer à être celle que je suis aujourd’hui.

J’aimerais résumer ma carrière de sportive de haut niveau sur ces mots :

« Le sport c’est ce qui te permet de t’évader. Au début c’est de l’amusement, pour le fun, puis tu commences à prendre goût, et cela passe par la progression. Tu prends plaisir à l’entrainement, à te faire mal, à aller au bout de toi-même pour apprendre à te découvrir, et constater ce qu’est progresser. Là le haut niveau survient, plein de sacrifice, où tu n’as pas la même vie que les autres personnes autour de toi, et il y a que les personnes qui vivent la même chose qui peuvent le comprendre. Ce décalage est une source de remise en question, déception, mais aussi de challenges qui te font prendre confiance et devenir plus forte. Le haut niveau c’est se fixer des objectifs, des rêves, et même sans les atteindre en totalité, tu te rends compte que sans ce sport, tu n’aurais jamais vécu ces moments, tu ne serais pas devenue ce que tu es aujourd’hui. En regardant derrière moi, je ne regrette rien parce je sais que c’est grâce au sport que j’ai pu grandir ».

Nous te remercions pour cette sincérité dans ces réponses, c’est avec une grande émotion que nous te souhaitons le meilleur pour la suite, tant dans tes projets personnels que professionnels. La famille des Comanches est fière que tu aies porté pendant tant d’années les couleurs du club. Milles remerciements.

Palmarès de Sarah entre 2011 et 2019 au sein du club des Comanches

  • 7 titres de championne de France
  • 2 titres de championne du Challenge de France
  • 9 participations à une coupe d’Europe
  • 108 matchs joués
  • 356 manches lancées
  • 309 strike outs

Soutenez-nous en partageant cet article 😉
Publié par Rémi BOUILLON dans Athlètes, D1 Féminine, Vie du club, 3 commentaires
Les féminines relèvent le défi « Sally up challenge »

Les féminines relèvent le défi « Sally up challenge »

Connaissez-vous le fameux « Sally up challenge » ? Lire la suite →

Soutenez-nous en partageant cet article 😉
Publié par Rémi BOUILLON dans Athlètes, D1 Féminine, 0 commentaire